mercredi 31 janvier 2018

Duduche...Episode 1.

Bonjour les Lou'Sticks

Voilà bien longtemps que je n'ai pas écrit d'article ici ;)
Aujourd'hui je vous raconte une petite histoire...Puisque je suis en lice pour gagner l'autruche d'or 2018, faut bien que je vous la présente quand même ^_^


C'est l'histoire d'une Autruche. Appelons la Duduche...Enfin on pourrait même l'appeler Babâche tellement elle n'a pas inventé l'eau chaude...Ni même la froide...C'est dire!

Duduche vivait une jolie petite vie dans sa zone de confort inconfortable, qui la confortait dans ces certitudes incertaines.
M'enfin les zones de confort inconfortables, ça pique un peu. Parfois on en sortirait bien, mais non, une autruche ça reste là où ça connait bien tout, où rien ne peut surtout arriver...
Mais c'est sans compter sur la Vie un peu facétieuse par moment.

Duduche travaillait dans un placard...Mais attention un placard doré, un qui brille et qui aveugle un peu tellement il éblouit.
Un jour d'ennui, allez savoir pourquoi, Duduche se met à gratter...Tout ce doré à l'extérieur, si je le gratte, y a bien des paillettes qui vont s'envoler et venir briller à l'intérieur...Bah oui parce que l'ennui à l'intérieur ça pétille pas beaucoup... De ses beaux ongles vernis, discrètement, sur un bord pour pas que ça se voit de trop, elle gratte...Et oooooh surprise...Point de paillettes qui volent et se collent pour que l'enthousiasme de Duduche décolle...Non point...En grattant la surface, Duduche découvre qu'en dessous c'est plutôt sombre et cradasse...Quoi! Tout ce qui brille dehors n'est pas d'or? On m'aurait trompé jusque là...??? Ce beau décor ne serait donc pas si beau que ça? 

Pour en avoir le cœur net, elle gratte...Elle gratte encore et encore. Et plus elle gratte moins elle s'éclate. La zone de confort inconfortable vient de se mettre à poil...A gratter, et ça démange...Et ça dérange. 
Mon placard doré n'est rien d'autre qu'un placard à balai?? OooOh non quelle déception, je vais aller porter réclamation!

Mais le cerbère qui garde l'asile d'autruches ne l'entend pas de cette oreille! Soit! Essayons l'autre oreille alors se dit Duduche...Mais non, le Cerbère dort sur ses deux oreilles et n'entends point les réclamations de Duduche.

C'est alors qu'en lousdé, Duduche décide de sortir de sa zone de confort inconfortable, mais juste un peu, pas trop. Elle va aller voir ce qui se passe en dehors du placard pour écouter pousser les Fleurs de Bach. En même temps jardiner elle aime bien ça, ça tombe bien.

Les fleurs ça pousse à l'extérieur alors il faudrait voir à s'aventurer encore un peu plus loin de la zone de confort inconfortable...
Soit...Allons à la rencontre d'autres jardiniers en herbe pour parler Nature.

Lors de cette classe verte, où Duduche pensait planter des choux à la mode de chez nous, et retourner la terre avec ses outils, quelle surprise quand le professeur a dit...Rangez vos cahiers et jeter vos outils...Point de pratique logique ici...Ah ben ça c'est pas confortable se dit Duduche...Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire alors...

Faire??? Rien...Cette semaine je vais vous apprendre à ÊTRE... ÊTRE??? Mais qu'est-ce donc que cela??? Qu'entends-tu paraître? Ahhh paraître...oui...A part être, peut-être...Mais être tout court??? Inconnu au bataillon!
Duduche commence à se dire que son placard doré en apparence l'avais bien aveuglé jusque là...
Voilà donc qu'en une semaine, le monde de Duduche est bouleversé...Sans dessus dessous...Ben pour quelqu'un qui passait son temps à voir le monde à l'envers avec la tête dans le sable, ben ça commence bien! Vl'a qu'on le remet à l'endroit...
A la fin de la semaine, Duduche et ses compagnons de classe verte apprendront que le professeur était en fait un Chat Man, grand comme un Ours...Impressionnant tout de même! 

Ce que Duduche ne savait pas, c'est qu'il y aurait dans sa nouvelle formation d'écoute des Fleurs de Bach, plusieurs classes vertes!
A la seconde classe, le Chat Man grand comme un Ours, leur raconte que pendant l'été, il organise avec ses copains de la forêt, le Renard des steppes de Mongolie et le Sanglier gentil qui fait rosse, un stage en plein cœur de la forêt magique...

Duduche se dit...Même pas en rêve! Dormir dehors, dans la nuit noire, entourée de loups noirs, avec des autres que je ne connais pas, et sans le confort de ma zone inconfortable, avec les bruits de la forêt des choses qu'on voit pas mais qui sont là, à faire des choses qu'on sait même pas ce que ça va être...Bouh bah nan même pas en rêve! No way!! Never!! Jamais!
Oui mais...Y a comme un gremlins qui s'agite là, à l'intérieur...Un truc qui crie "Youhoupi"  et qui danse la carioca. Alors forcément, la machine avec le petit vélo qui tourne dans la tête se met en branle bas de combat! Oui...mais non...Mais oui...mais non...Quoique...peut être...Et si je faisais un truc fou qui change du placard dans lequel je reviens entre chaque classe verte...La porte du placard elle est noire ou verte? Ouverte peut être pas...Mais entrebâillée ça oui...Y a la lumière qui commence à passer...Alors bon...J'ai peur du noir...J'voudrais pas qu'elle se referme quand même...
Et là Duduche fait un truc fou! Elle appelle pour s'inscrire...tout en espérant qu'il n'y ait plus de place...Bah oui...Quand même...Faudrait pas être trop en accord avec Soi même non plus...ça risquerait de faire du bien...

Mais le mal était fait... Un cerf fort peu grandiloquent lui répondit que de la place il en restait et que Duduche viendrait en plein milieu de la forêt! Trop tard! Na! Basta!

Jusqu'au jour du grand départ, Duduche restait dans son placard doré dehors et moche dedans...Celui qu'elle connaissait par cœur et qui ne demandait pas d'effort dans sa zone de confort...ou de forts cons comme vous préférez...

Puis vint l'aventure forestière, mais je l'ai déjà raconté dans ce blog, alors je ne vais pas recommencer ici dans le détail...
Ce qu'il faut en retenir, c'est que Duduche pendant cette semaine a été...ÊTRE ou ne pas être, elle ne s'est même pas posé la question...Elle était!
Elle y a gagné quelques plumes...Elle a même cru qu'elle allait pouvoir voler! Des ailes qu'ils lui avaient donné!! Elle s'est dit que tout était facile finalement et qu'ÊTRE c'était bien mieux que paraître, et que même qu'en rentrant elle serait encore une autruche qui vole...

Et puis elle est rentrée...L'effet de la forêt enchantée s'est dissipée...Et elle est retombée dans sa zone de cons forts inconfortables...Finalement le doré c'est pas si mal...Et puis voler, pour une autruche, c'est pas normal...Faut laisser ça aux autres ruches avec des abeilles qui ont des ailes, elles...
La tête dans l'sable passable, voilà qui est bien plus rassurant pour passer son temps.

Mais quand on a commencé à goûter à la liberté de voler, ne serait-ce que d'un pied, comment revient-on en arrière??? Horreur, malheur...Point de retour possible??? Mais ça on ne lui avait pas dit!! 
Bon tant pis...Bien obligée de continuer à avancer...Mais comment faire avec un pied dans les airs, la tête dans le sable et le cœur qui fait les montagnes russes entre les deux...???


 ...To be continued...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire