jeudi 4 février 2016

Il n'y a pas d'échec

Bonjour :)

Aujourd'hui je voudrais vous parler échecs...Non pas comme "échec et mat", justement surtout pas comme ça!

Mais "échecs" comme j'ai engagé quelque chose et je n'ai pas réussi...ou ça n'a pas marché. C'est valable pour tous les domaines de la Vie: Amour, travail, gros sous et même parfois santé. 

Pourquoi ce sujet là maintenant? Parce que je suis en plein dedans! ^_^  J'ai discuté de cette situation avec mon amie Dalaï Lara, et cette conversation a été très inspirante. Quoi vous ne connaissez pas Dalaï Lara???!! Et bien je vous conseille grandement d'aller faire un tour sur sa page en cliquant ICI! Attention votre mauvaise humeur n'en ressortira pas indemne ;-) Il est de ces gens qui ont un cœur plus grand qu'on ne pourrait le dire et bien elle est de ceux là! :-) Elle est thérapeute holistique et fait de soins énergétiques. Et son blog c'est pas Là!

Mais revenons à nos moutons...Noirs les moutons bien entendu!
Si l'on regarde dans le petit Larousse la première définition d'échouer c'est ça: Toucher accidentellement le rivage ou le fond et s'y immobiliser (échouement).
Toucher le fond...Je ne sais pas vous mais ces mots font échos en moi...Ils sont bouleversants ces mots, tranchants, empreints de sentiments négatifs. Ils ne reflètent pas la situation actuelle que je pourrais assimiler à un échec, mais ils font résonner un vieux truc quand même...

Quand on subit un échec la première réaction va instantanément venir de EtMoi...évidemment...: "C'est la fin du mooooonde!!!"..." De toute façon je suis trop nulle ça ne pouvait finir que comme ça"..."Mais pourquoi moi?? Qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu pour mériter ça?"..."J'y arriverais jamais"..."Ah ben voilà, j'ai jamais de chance"..."Pfff mais je le méritais ce truc, c'est carrément injuste que ce soit lui qui l'ait obtenu et pas moi"...

Bon voilà voilà, EtMoi a fait son petit tour du propriétaire en passant par toutes les émotions possibles, colère, tristesse, injustice, dévalorisation de soi, etc...Vous a bombardé d'idées noires en un temps record afin de vous donner une leçon sur cet échec et ne plus y revenir. Parfois il nous laisse un peu de répit et puis il revient à la charge...Le but, vous le connaissez maintenant...Faire douter, faire peur...Pour ne pas que ça recommence! Jamais!
La peur c'est l'exact contraire de l'Amour, parce que tout se passe dans la tête, parce qu'on fait mille et une suppositions, toutes plus farfelues les unes que les autres, parce qu'on n'est plus dans l'instant présent mais dans le plus tard...La peur est nécessaire pour nous aider à avancer dans certains cas, elle est nécessaire si et seulement si elle nous apprend quelque chose, si on arrive à s'en détacher à un moment ou à un autre. Si l'on n'y sombre pas pour toucher le fond et s'immobiliser!

Comment ne pas s’immobiliser dans les eaux troubles des bas fonds? 

Oh la c'est tout un programme et je ne vais pas le résoudre en un article. Mais voici quelques pistes pour vous aider à ne pas stagner dans les abysses.

1. Dites vous bien que l'échec n'en est pas un! Un échec est bien plus que ça finalement. L'échec est là pour nous apprendre quelque chose. Soit à réagir par rapport à une situation et la transcender. Soit il nous dit que nous nous sommes égarer de notre Chemin de Vie et qu'il est temps de trouver l'embranchement qui va nous y reconduire. C'est donc positif! (si si je vous assure)

2. Ayez à l'esprit tant que possible au moins 2 des 4 accords toltèques quand quelque chose ne se passe pas comme prévu: "Ne faites pas de supposition" (Jamais! Never! No way!!) et "Ne prenez rien de façon personnelle"! EtMoi ne nous laisse que très rarement faire des suppositions où l'on a le beau rôle, où la vie est simple et belle, où le soleil brille et les oiseaux chantent...Restez dans l'instant présent...Présents à vos sensations, à votre environnement, vraiment présents, connectés à Holy. EtMoi va de lui même se calmer et vous pourrez alors prendre le temps de vraiment réfléchir à la réalité de la situation. J'aime beaucoup cette idée que:


3. Restez dans le cœur. L'Amour est le contraire de la peur. Alors ayez suffisamment d'amour pour vous  même (et arrêtez de penser que ce n'est pas un gros mot l'amour de soi) pour ne pas vous laissez submerger et ensevelir sous l'échec. Bien entendu, il faut accueillir ses émotions comme elles viennent, elles ont toujours à nous apprendre sur ce qui nous a blessé. Accueillez-les, acceptez-les, intégrez-les et laissez-les passer. Vous êtes au fond, soit...Maintenant il est tant de donner ce petit coup de pied qui va vous faire remonter à la surface! Les situations sont ce que nous en faisons et n'ont que l'importance que l'on veut bien leur donner. Cela s'applique à tout, même au pire du pire, même si c'est très difficile à admettre et à mettre en pratique...

Les émotions ont toujours un message. La colère? Contre qui ou quoi êtes vous en colère? Lui, elle, eux...la terre entière? Vraiment? Penchez-vous et écouter bien...Ne serait-ce pas contre vous plutôt? La tristesse? Qu'est-ce que je ne veux pas lâcher de mon passé? Cette personne vous irrite? Quelle image de vous vous renvoie-t-elle? etc...mais là encore c'est un très vaste sujet ;-)

4. Vous avez semez vos graines et elles n'ont pas poussées comme vous le vouliez...Dites vous que c'est une opportunité, que quelque chose de mieux encore vous attend ailleurs ou plus tard! C'est bien de faire que les choses arrivent...Mais il ne faut pas être pressé! (Alors là c'est l’hôpital qui se fout de la charité je dois vous l'avouer quand même ^^ )!! Persévérez bien sûr, parce que tout ne vient pas forcément du premier coup surtout si vous avez à apprendre l'endurance ou la persévérance...Mais que ça ne devienne pas une obsession! Lâchez prise et restez confiants :-) Confiance en vous. Confiance en l'agenda universel! (Eeeh oui il parait qu'il tient un agenda l'Univers, et vu le nombre que l'on est je vous explique pas le bordel à gérer! Donc parfois les choses prennent un peu de temps). 

5. Pensez positif! Oui c'est dur quand on est en colère, triste, ou que l'on porte le monde sur ses épaules, toutes ses peines et ses frustrations. Mais ressasser ne sert à rien qu'à attirer à vous ce dont justement vous ne voulez plus! La Loi de l'attraction vous connaissez? Peut être que j'en reparlerais plus amplement un jour, mais en substance l'important c'est: Ne pensez pas "Je ne veux pas ça" mais pensez "Je veux ça". Et là, c'est beaucoup moins évident qu'on l'imagine. C'est facile de savoir ce dont on ne veut plus...Mais sait-on toujours vraiment ce qu'on veut ?

Voilà les 5 petits conseils que j'avais envie de partager avec vous et que je m'efforce d'appliquer à moi même en ce moment. C'est un effort, un travail de reprogrammation en fait, et il y a des moments où c'est difficile et ça ne marche pas...Alors EtMoi s'engouffre dans la faille et il me déballe le grand jeu. Mais Holy veille et une fois le tumulte passé, parce qu'il passe je vous assure, j'aime ce temps de calme où je prends le temps d'essayer de me reconnecter à elle, où je prends le temps de dézoomer, de décoller mon nez du noir pour entrevoir une autre manière de réagir, un bout de lumière...Et pourquoi pas, soyons fou, trouver une solution même! Et pourtant je vous assure qu'il n'y pas si longtemps encore je serais restée dans l’abattement et le ressentiment. Mais en fait ça ne fait pas avancer les choses et ça sert à quoi? Bah à rien en fait! ;-)

Et vous vous avez des conseils pour nous aider à traverser ce que l'on ressent comme des échecs?
N'hésitez pas à les partager avec nous :-) 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire